Questions sur la diarrhée et la réhydratation orale

Pourquoi la diarrhée entraîne-t-elle d'énormes pertes économiques?

Quelles sont les principales causes de diarrhées non infectieuses chez le veau?

Quels sont les principaux germes pathogènes à l'origine de diarrhée infectieuses chez le veau?

Qu'est-ce qu'une "diarrhée osmotique"?

Qu'est-ce qu'une "diarrhée sécrétoire"?

A quels âges les veaux sont-ils le plus souvent atteints de diarrhée?

Quel est le principal symptôme d'une diarrhée?

Quels sont les quatre problèmes engendrés par la diarrhée chez le veau?

Comment reconnaître objectivement la gravité de la déshydratation provoquée par une diarrhée chez le veau?

Qu'est-ce que l'acidose métabolique?

Pourquoi la perte d'électrolytes est-elle néfaste pour le veau?

Pourquoi le sodium joue-t-il un rôle important dans la réhydratation orale de l'animal?

Pourquoi un apport en bicarbonate est-il important chez le veaux atteints de diarrhée ou de déshydratation?

Qu'entraîne l'anémie en cas de diarrhée chez le veau?

En quoi consiste exactement le "support thérapeutique" de la diarrhée?

En quoi consiste un traitement par réhydratation orale?

Pourqoui le lait ne constitue-t-il pas une source de liquide et d'électrolytes suffisante?

Si une solution de réhydratation orale peut corriger les pertes causées par la diarrhée, pourquoi continuer à donner du lait?

Pourquoi Bayer n'utilise-t-elle pas de bicarbonate comme substance tampon dans ses solutions réhydratantes?

Quels sont les avantages de l'acétate par rapport au bicarbonate?

Questions et reponses sur la diarrhée et la réhydratation orale

Pourquoi la diarrhée entraîne-t-elle d'énormes pertes économiques?

En cas de diarrhée, les pertes économiques sont provoquées par les coûts du traitement et de diagnostic en laboratoire, par le retard de croissance des veaux, la charge de travail nettement plus lourde et la mortalité associée. De plus, la diarrhée prédispose à d’autres affections.

Quelles sont les principales causes de diarrhées non infectieuses chez le veau?

Des erreurs dans l’approvisionnement du lait et la gestion des veaux jouent un rôle important dans l'apparition de la diarrhée. Par exemple, elle est favorisée par un déficit ou un excédent de lait à chaque repas, par la distribution d’un lait trop chaud ou trop froid, par des erreurs de conservation ou de mélange, ou encore par un réduction d'hygiène dans le bâtiment d’élevage. Un apport optimal de colostrum au veau nouveau-né est essentiel.

Quels sont les principaux germes pathogènes à l'origine de diarrhées infectieuses chez le veau?

Les principaux agents infectieux responsables de la diarrhée chez le veau sont les rotavirus et les coronavirus, des bactéries telles qu’Escherichia coli (E. coli) et les salmonelles, mais aussi les parasites unicellulaires tels que le Cryptosporidium et les coccidies.

Qu'est-ce qu'une "diarrhée osmotique"?

Une diarrhée osmotique survient par exemple suite à une infection à rotavirus ou à coronavirus. Les villosités de la paroi intestinale assurent normalement l’absorption des nutriments dans l’intestin. Les rotavirus et les coronavirus viennent perturber le fonctionnement de ces villosités. Les nutriments non absorbés restent dans l’intestin grêle sous la forme de particules osmotiquement actives et l’eau de l’organisme est alors attirée dans le gros intestin (“diffusion osmotique”).

Qu'est-ce qu'une "diarrhée sécrétoire"?

Une diarrhée sécrétoire survient par exemple à la suite d’une infection colibacillaire. Les E. coli entérotoxinogènes provoquent une sécrétion massive d’ions chlorure dans la lumière intestinale. Ils sont suivis des ions sodium, afin de préserver l’électroneutralité. Cela crée un gradient osmotique, entraînant une plus forte fuite d’eau dans la lumière intestinale, ce que l’on appelle une “diarrhée sécrétoire”.

A quel âge les veaux sont-ils le plus souvent atteints de diarrhée?

La diarrhée affecte surtout les veaux nouveau-nés et ceux de moins de 4 semaines. Après les infections colibacillaires qui apparaissent au cours de la première semaine, les cas de diarrhée sont provoqués par des rotavirus et des coronavirus au cours de la deuxième et de la troisième semaine. La cryptosporidiose peut se manifester de la première à la quatrième semaine, tandis que les diarrhées dues aux Eimeria (coccidiose) ne surviennent en général qu’à partir de la troisième semaine.

Quel est le principal symptôme d'une diarrhée?

Le signe le plus évident de la diarrhée est une excrétion fécale plus fréquente et plus importante. En cas d’atteintes graves, les veaux perdent jusqu’à 10 % de leur poids vif en déjections aqueuses. Les conséquences de cette excrétion fécale plus fréquente contribuent surtout à détériorer la santé de l’animal.

Quels sont les quatre problèmes engendrés par la diarrhée chez le veau?

Parmi les principaux problèmes consécutifs aux pertes importantes engendrées par une diarrhée grave, on peut citer :

  • Déshydratation
  • Perte d'électrolytes
  • Acidose métabolique (acidification)
  • Apathie (abattement)

Comment reconnaître objectivement la gravité de la déshydratation provoquée par une diarrhée chez le veau?

La déshydratation affecte l’état de santé général du veau. L’incapacité de se tenir debout, l’enfoncement de l’œil dans la cavité orbitaire (énophtalmie), le manque d’élasticité de la peau (persistance du pli cutané) et la chute de la température corporelle permettent d’évaluer le taux de déshydratation.

Taux de déshydratation
Faible Moyen Fort
(jusqu'à 4% PV) (4-8% PV) (> 8% PV)
Capacité à tenir debout Préservée Assis
Décubitus latéral
Enophtalmie < 2 mm 2-4 mm > 4 mm
Pli cutané normal 4 sec. 6 sec. > 6 sec.
Température corporelle Chaude Fraîche Froide
PV= poids vif

Qu'est-ce que l'acidose métabolique

Une acidose métabolique implique une “acidification” du sang, de sorte que la valeur pH sanguin diminue. L’acidose est principalement due à la perte de substances tampon, comme le bicarbonate. La valeur normale du pH sanguin se situe entre 7,28 et 7,40. Des écarts par rapport à ces valeurs ont une influence négative sur de nombreux échanges métaboliques, notamment sur l’activité des enzymes.

Pourquoi la perte d'électrolytes est-elle néfaste pour le veau?

Les électrolytes sont des substances qui conduisent le courant électrique dans une solution aqueuse. Leur répartition dans l’organisme crée un équilibre délicat, à la base de nombreux processus biochimiques dans l’organisme. Les principaux électrolytes sont le sodium (Na+), le potassium (K+) et le magnésium (Mg++) pour les minéraux à charge positive (cations), ainsi que le chlorure (Cl-) et le bicarbonate (HCO3-) pour les éléments s à charge négative (anions).

Pourquoi le sodium joue-t-il un rôle important dans la réhydratation orale de l'animal?

Chez les veaux déshydratés, le sodium joue un rôle capital dans l’équilibre des électrolytes. Le sodium maintient le besoin en eau, parce qu'il provoque un appel d'eau par effet osmotique après son absorption dans les cellules. Il agit en outre comme cotransporteur du glucose dans l'intestin grêle et contribue ainsi à l'apport énergétique.

Pourquoi un apport en bicarbonate est-il important chez le veaux atteints de diarrhée ou de déshydratation?

Le bicarbonate est la principale substance tampon de l’organisme qui assure le maintien de l'équilibre acido-basique du sang. Chez les veaux atteints simultanément d’une diarrhée et d'une acidose, l’apport de bicarbonate permet de neutraliser les grandes quantités d'acides organiques qui se sont accumulées dans le sang.

Qu'entraîne l'anémie en cas de diarrhée chez le veau?

Les veaux nouveau-nés doivent avoir une alimentation bien adaptée à leur âge et particulièrement riche en éléments nutritifs. En effet, ils ont un métabolisme élevé en raison de la différence entre leur grande surface corporelle et leur faible poids vif. Ils sont en outre en pleine croissance. Le lait répond à ce besoin en nutriments de haute qualité : il est source d'énergie, de protéines, de nombreux minéraux, d'oligo-éléments et de vitamines. Dans l’appareil digestif des veaux nouveau-nés, les enzymes servent uniquement à la digestion du lait ; chez les ruminants, le développement complet de l'estomac n'intervient qu'après quelques semaines. La diarrhée entraîne une diminution de l'absorption des nutriments essentiels et une augmentation des besoins énergétiques. Un apport énergétique est donc primordial chez les veaux atteints de diarrhée.

En quoi consiste exactement le "support thérapeutique" de la diarrhée?

Le support thérapeutique consiste à combattre les effets de la diarrhée. L'apport en eau doit lutter contre la déshydratation. Tant que le veau peut encore boire seul, la réhydratation doit se faire par voie orale. Dans le cas contraire, il est absolument nécessaire de procéder à une perfusion par voie veineuse. Il faut en outre pallier la perte d'électrolytes. Enfin, il convient aussi de veiller à l'apport énergétique, parce que le veau a tendance à dégrader ses propres réserves. Idéalement, l’alimentation lactée doit être maintenue. L'acidose métabolique, souvent mortelle, doit être immédiatement corrigée par l'apport de substances tampon appropriées.

En quoi consiste un traitement par réhydratation orale?

Le traitement idéal par réhydratation orale corrige facilement et efficacement les effets de la diarrhée.

Pourquoi le lait ne constitue-t-il pas une source de liquide et d'électrolytes suffisante?

Le lait entier contient assez d'électrolytes et de substances tampons pour répondre aux besoins d'un veau en bonne santé. Mais ces quantités sont insuffisantes pour couvrir les pertes causées par la diarrhée. Quelle que soit sa gravité, la distribution d’une solution réhydratante est indispensable.

Si une solution de réhydratation orale peut corriger les pertes causées par la diarrhée, pourquoi continuer à donner du lait?

Une solution réhydratante contient habituellement des éléments énergétiques pour éviter que la diarrhée n'entraîne un retard de croissance, voire un amaigrissement du veau. La plupart des solutions réhydratantes contiennent donc aussi du glucose. Mais leur teneur en glucose est cependant limitée, parce que celui-ci est osmotiquement actif. Une quantité de glucose trop élevée provoquerait en effet une réabsorption d'eau dans la cavité intestinale, ce qui aggraverait encore plus la diarrhée. D’ailleurs, le lait peut être administré à un veau diarrhéique en tant que source d'énergie naturelle. Les nutriments du lait peuvent être (partiellement) absorbés, même en cas de lésions de l'épithélium intestinal. Dans ce contexte, les veaux ne maigrissent pas. L'apport en lait permet aux veaux de poursuivre leur croissance malgré la diarrhée.

Pourquoi Bayer n'utilise-t-elle pas de bicarbonate comme substance tampon dans ses solutions réhydratantes?

Le bicarbonate est la substance tampon la plus utilisée. Son action est immédiate, car il provoque une hausse du pH dans le contenu de la caillette, naturellement acide. Mais localement, cela perturbe la coagulation du lait. Le lait non coagulé est plus difficile à digérer, ce qui peut entraîner une diarrhée. Les solutions d’électrolytes qui contiennent du bicarbonate ne peuvent donc pas être administrées en même temps que le lait ni y être mélangées.

Quels sont les avantages de l'acétate par rapport au bicarbonate?

Dans le métabolisme corporel, l’acétate est un précurseur du bicarbonate. Cela signifie qu’après son absorption intestinale, l’acétate est d’abord transformé en bicarbonate dans le foie. L’acétate remplit donc la même fonction que le bicarbonate produit par l’organisme, mais sans induire une hausse du pH dans la caillette. La coagulation du lait n’est par conséquent pas affectée et le contenu acide de l’estomac continue à inhiber le développement de bactéries.

Chercher